vacataires

Mon expérience de "prof jetable" en France, pays de droits!...
Une promesse d'embauche en tant que professeur vacataire suivi d'un contrat contractuel qui tourne court
Professeur titulaire dans mon pays d'origine pendant plusieurs années, puis professeur contractuelle dans un lycée français, j'ai répondu très confiante à une annonce sur l'anpe, ce début juillet.
Le chef de l'établissement cherchait un professeur vacataire en français, pour l'année scolaire, pour enseigner à une classe de 4ème. Je réponds dûment à l'annonce par mail auquel je joints diplôme et cv. Je suis titulaire d'une licence lettres modernes et je totalise une expérience de 8 ans.
Dès le lendemain, le principal me téléphone et oh jackpot! me propose un poste de 17H30, en vacataire au début qu'il se chargera de changer en contractuel en faisant les démarches nécessaires auprès de l'académie.
Me voilà heureuse! Je me rends toute confiante à l'entretien, on se tope presque dans la main avec le dirlo. Rendez-vous est fixé pour le 23 août pour venir récupérer quelques manuels. Il me donne les dates, mes classes et je sors ravie de l'entretien.
Appel du cher monsieur quelques jours plus tard, cette fois pour m'annoncer que je n'aurais que 13 heures 30 de cours. Ca érode à peine mon enthousiasme.
Puis, toute fringante, je me rends le 23 août à l'établissement, avec mon gros sac pour ranger les manuels. On me fait attendre et puis le principal arrive, me serre la patte et m'annonce tout de go que bin euh en fait il n'a pas de poste pour moi car l'académie lui a nommé un stagiaire! Et en plus, il aurait fallu que je le plaigne le pauvre car le stagiaire en question ne peut travailler que 15h et il faut lui libérer le vendredi pour sa formation, donc vous comprenez dur à gérer pour le pauvre dirlo.
Je ne sais si je dois rire ou pleurer, pleurer ou rire... j'ai abandonné toute recherche d'emploi, je me suis bercée d'illusions, je préparais même mes cours, je me voyais déjà devant mes élèves etc. et une semaine avant la rentrée, boum! on m'éjecte!
Que voulez-vous dire ? Il n y avait rien à signer, je n'ai rien signé, donc je n'avais aucun recours.
Je suis sortie penaude du bureau, une boule dans la gorge, les yeux brûlants, mais un pauvre sourire aux lèvres car ma famille m'attendait dans la voiture. Ils m'avaient même pris en photo franchissant le portail de l'établissement.
France, pays de droits pour tant de profs jetables!
Voilà ma triste expérience en France en tant que potentiel professeur vacataire ou contractuel. Pour l’instant, je ne suis rien.
Juste pour précision : j'ai la nationalité française et des diplômes français...





Ajouter votre expérience ou commentaire

- le 11 novembre 2011 à 20 : 43
par Karina : belle expérience française.



Voir sujet précédent du forum
Si vous souhaitez aborder un autre versant de l'univers des vacataires : Vous pouvez débuter une nouvelle page.

sur le forum : être vacataire à l Education Nationale
LIRE PROPOS et commentaires.


Mon expérience de prof jetable en France, pays de droits!